une robe en 2 temps, 3 mouvements

2 robes en fait, tellement c’est rapide à faire et tellement ma nièce grandit vite! :p

Elle aura 1 an dans 21 jours, mais elle met déjà du 18 mois, donc Tata doit toujours tricoter de nouvelles choses et ce, assez rapidement. D’autant plus grande est donc ma joie d’avoir trouvé ce modèle de robe en tricot facile dans mon phildar fétiche N°029.

La robe est un rectangle avec une rangée de mailles rabattues au milieu, plié en deux et cousu:

 

enfantin!

Phildar recommande la laine PARTNER 3,5, en l’occurence j’ai utilisé des restes de laines: j’ai fait la robe en indigo avec la laine phil ecolo et une fois en beige avec de la laine iliade (mais vous ne verrez pas les photos ici, car le petit monstre ne passe déjà plus dans la robe et j’avais oublié de prendre des photos!).

On tricote en 3 ou 4 et franchement, ca va super vite. Quand on a fini, on plie la robe en deux, la coud, et pour finir, on fait passer un ruban tout autour pour pouvoir resserrer la robe à la taille, vraiment très simple et somme toute, le modèle idéal pour les débutantes.

Bon, sur la photo ce n’est pas la première fois qu’elle porte la robe (mais peut-être bien la dernière!), donc elle est déjà un peu courte ..huuuurm :Oo

Pour créer un ensemble, j’avais fait des petits chaussons dans la même couleur et aussi avec un ruban rose pâle. Malheureusement, ma nièce s’est fait attaqué par ses copains chez la nounou et donc, le ruban a légèrement souffert :)

Enfin, si vous voous demandez pourquoi je m’obstine à poster des photos flous, je vous dirais que mon petit modèle se moque bien des photos flous ou pas, et des photos tout court d’ailleurs.

Par contre, ce qui lui importe, c’est d’avoir de beaux habits tricotés par sa tata… donc je m’y remets ;)

à bientôt!

vite, vite avant que le printemps ne revienne!

les premiers signes annonciateurs du printemps se multiplient alors, vite c’est le moment de profiter encore à fond des délices culinaires de l’hiver tels que la fondue au fromage, la raclette ou … la tartiflette! ici en version végétarienne:

MIAM!

trop facile en plus!

pour 4 personnes, éplucher environ 8 grosses pommes de terre et les faire cuire dans une cocotte minute. Pendant ce temps, éplucher 1 gros oignon et le couper en fines rondelles, puis couper un demi (ou un entier selon l’envie) reblochon en 2 dans le sens de la hauteur  Quand les pommes de terre sont cuites, les couper en rondelles et les disposer dans le plat, « saupoudrer » de rondelles d’oignons, (pour la recette originale, répartir les petits lardons crus) déposer de ca et là quelques noisettes de crème fraîche, saler et poivrer puis déposer les moitiés de reblochon à la surface. Enfin, mettre au four à 240° pour environ 20-25 minutes. et voilà!

bon appétit! et tenez bon, le printemps sera bientôt là :)

samedi midi c’est pas spaghettis!

non, non: samedi midi c’est hamburger :) yummiiiiiiiiii

Les Allemands ne connaissant pas l’existence du steak hâché tout prêt à être mis dans un hamburger, mon Amoureux a eu la gentillesse de m’offrir une presse à Hamburger – objet dont Vous,Francais chanceux, ne connaissez peut-être même pas l’existence!

Donc j’explique: c’est un bloc rond en aluminium d’environ 3cm de profondeur et strié dans le fond (pour faire les stries du steak hâché qui vont permettrent à celui-ci d’être cuit même à l’intérieur (car sans strie – et je parle par expérience – c’est un massacre: le steak ne cuit pas à l’intérieur alors on fait des trous avec le couteau et cela créé une brèche qui ne se referme plus jamais… je vous passe les détails, mais à la fin, le steak tombe en lambeaux donc est presque impossible à manger dans un hmaburger ..:O). Et, ppour aplatir le steak, il y a un manche lourd en porcelaine que l’on utilise pour aplatir le steak dans le bloc en aluminium -  bref, enfantin!

Et quel régal …

J’avais quelques frites ketchup avec, génial!

bon appétit!

 

quand personne n’a eu l’idée, il faut savoir se retrousser les manches

Des fois, j’ai des idées fixes dont je n’arrive pas à me défaire. Et comme je suis du genre persévérante, je cherche cette fringue, cet accessoire ou bijou partout. Et puis quand enfin; je me suis résignée, que je sais que je ne le trouverai pas et que personne n’a eu la même idée que moi, je me lance dans le DIY. Ca a été le cas pour ce bracelet: j’avais l’idée d’un bracelet en fil de nylon et de quelques perles discrètes comme accrochées dans les airs.

Fastoche! je suis allé dans un magasin de perles de Berlin où j’ai acheté 3 perles et des accroches, et y’avait plus qu’à… J’ai de suite flashé sur la perle tête de mort combinées avec les perles couleurs roses bébé, car le tout rend mon bracelet très grunge romantique :)

La réalisation est vraiment très facile quand il s’agit de faire passer 3 perles sur un fil ;) je l’ai ai fixé par un noeud sur le fil pour qu’elles ne roulent pas, j’ai fixé le fil dans le fermoir avec de la super glue pour être sûre que ça tienne et voilà!

       

Et effectivement, j’ai porté ce bracelet une bonne partie de l’été (oui, oui, il a fallu que je laisse mûrir l’article dans ma tête, voilà pourquoi je poste seulement :o ), dans l’eau de mer, sous la douche, sous le soleil, dans le sable, bref il tient du tonnerre –  il n’y a que les fermoirs qui ont un peu noircit mais rien de terrible. Et en plus, j’ai eu pleins de compliments  hehe ;)

En bref, je l’adore et je pense déjà à la version 2015 :)

à la revoyure!

le trésor de Muche

Muche a caché un trésor pendant 9 mois. Mais moi, je l’ai déjà su il y a 6 mois.

Je savais que ce serait un beau trésor, le genre de trésor dont il faut prendre soin. Alors, j’ai préparé quelque chose pour Muche, pour protéger son trésor quand elle serait prête à me le montrer.

Muche me l’a montré il y a quelques semaines, et vraiment, ça a valu le coup d’attendre, c’est un beau trésor.

Alors pour l’emballer, j’ai tricoté une grande couverture de bébé (très graaaaaaaaaaaaaaaande, me suis-je dis plusieurs fois au milieu d’un rang!).  La couverture fait environ 100 x 100 cm, et en 100% coton (référence cotton universale de la marque wolle rödel dans le colori « neutral » ou « nature » comme ils l’appellent sur le site web www.idee-shop.com). J’ai pris un motif classique mais que j’adore:  bordures en point mousse, puis point jersey endroit, et au milieu une torsade en 10 entourée de point mousse.  J’ai tricoté la couverture en 5, ce qui était un peu lâche pour cette laine qui se tricote en 4. Par chance, une fois lavée, la couverture se tient un peu mieux et je suis sûre qu’elle va se renforcer lavage après lavage.

Il y a eu un moment, où j’ai arrêté de compter les pelotes après avoir fait divers magasins de Francfort pour trouver d’autres pelotes dans le même ton et du même lot (aaaaaargh!), mais il doit y en avoir environ 25 !! et quand même toutes du même lot! double-youhou!

C’est rigolo, j’étais parti sur une idée totalement différente: je voulais faire  une couverture tricolore avec des carrés en alternant point mousse et jersey, puis finalement, je me suis rendue compte qu’en vrai ça ne rendait pas comme dans mon imagination (nan, sans déc’?!)… donc j’ai tout défait et commencé la couverture à nouveau… pour qu’elle devienne ceci:

         

Muche a beaucoup aimé et comme par hasard, ce sont exactement les couleurs qui s’accordent le mieux avec son trésor, parfait :)

Mais ce n’est pas tout. Tradition oblige: chaque nouveau trésor reçoit de ma part …. sa paire de chaussons !

En 2015, le ton camel va sérieusement sévir et sera sur tous les podiums dit-on. Tant mieux, puisque Muche adooooooore la couleur camel: et voilà, la couleur pour les chaussons était toute trouvée!

 

J’ai pris la même laine que pour la couverture, juste dans une autre couleur, 100% coton, très souple et très douce. Pour les boutons, ce sont de petites pommes que j’ai acheté chez Karstadt à Francfort. Avec l’entraînement, je n’ai mis qu’une soirée pour les faire évidemment (tiens, je me prends à rêver à réaliser une couverture dans ce temps record, muahah!)

Le modèle des chaussons est de chez Phildar et c’est du taille unique, autrement dit du 0-6 mois.

         

et voilà, le petit trésor est fin prêt pour l’hiver!

Et moi, je suis prête pour mon prochain projet ;) à bientôt !

le vrai cadeau de naissance de Louise

Nan, vous ne rêvez pas, Louise est bien née en Mars l’an dernier et non! je n’ai pas attendu aussi longtemps pour lui faire son cadeau, mais je viens juste de me rendre compte que j’ai oublié d’écrire un poste! C’est fou, compte-tenu du fait que c’est mon tricot dont je suis la plus fière: sa couverture de naissance.

Quand j’ai commencé à tricoter et que je flânais dans les magasins et rêvait de tous les modèles que je pourrais faire, j’ai trouvé une brochure dans un magasin (en Allemand!) avec des modéles merveilleux et tous plus difficiles les uns que les autres. Et puis, il y avait cette couverture de bébé en point de riz et avec des bordures en torsades, aie aie aie! J’ai sauvegardé le modèle dans un coin de ma tête et puis, bien plus tard, la nouvelle de ma nièce à venir a ravivé mon souvenir et je me suis dit que ce serait parfait pour ma petite nièce tant désirée. Et c’était parti!

Je ne me souviens pas du modèle de la laine car ca fait vraiment longtemps que je l’ai acheté mais c’était de la laine Phildar, ca j’en suis sûre. J’ai pris un colori beige comme sur le modèle et je me suis lancée!

Woua! Quelle aventure! le point de riz, c’est alternativement une maille envers, une maille endroit et ce sur 90 cm de hauteur et à peu près autant de largeur! Je peux vous dire que j’ai dû repartir pas mal de fois en arrière et détricoter car je m’étais trompée, et connaissant ma soeur, je savais qu’il fallait que ce soit parfait. J’ai eu des moment de désespoir, surtout quand elle m’a dit que la petite merveille arriverait plus tôt que prévu (alors que j’étais loiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin d’avoir fini)… A la fin, j’étais tellement à la bourre que je tricotais le matin avant de partir travailler et tard le soir pour essayer de finir à temps, mais c’était peine perdue, je n’ai pu lui offrir qu’un mois plus tard. Mais c’est l’intention qui compte, hein, et puis j’avais offert le gâteau de couches quand même!

        

Par chance, personne ne m’en a tenu rigueur et tout le monde a adoré, surtout en voyant que j’avais brodé son prénom dessus. Ca aussi c’était une sacré aventure sachant que je ne sais pas broder! J’ai fait des tas d’essais: je voulais écrire en belles petites lettres et puis j’ai dû renoncer et me rabattre sur des capitales et des lettres non liées. Mais ca rend quand même super bien :)

Et maintenant, cette couverture, ils l’emballent tout le temps dedans et ils l’emmènent partout. Lavage après lavage, elle se tient sans problème et ne montre pas le moindre signe de faiblesse :) Quelle merveille cette couverture, chaque minute, chaque rang détricoté a valu le coup!

Pour celles qui se demandent comment j’ai fait pour avoir des torsades sur tout le tour (moi, je me suis demandé longtemps comment j’allais faire), et bien il faut tricoter la couverture avec les 2 torsades de côté. Puis, séparément, il faut tricoter 2 autres torsades que l’on coud ensuite en haut et en bas de la couverture -  il faut bien calculer son coup pour pouvoir cacher les coutures et rentrer les fils discrètement.

chaudes, chaudes bottines

L’ouvrage que je maîtrise le mieux en tricot, c’est les chaussons. Donc toutes mes copines ont eu une paire de chaussons pour leur petite frimousse à Noël. Peu à peu, j’ai donc pu développer mon modèle de base pour agrandir le chausson, ajouter d’autres détails ou bien pour mélanger des laines pour créer des bottines (pour Louise).

Je fais le corps du chausson en partner 6 (pour monter vite:) ) puis le tour de la cheville en phil’douce (c’est du 5 je crois), donc c’est très rapide à faire et je pense que ça tient très chaud.

Pour fermer les bottines (et accessoirement aussi pour pouvoir les enfiler) j’ai fait un cordon avec trois brins de fil que j’ai tissé et au bout un pompom libre.Les chaussons font environ 12-13 cm de long, donc ça doit faire du 15-18 mois je pense.

Dans mon idées, elles se portent avec un petit collant ou leggings et on noue vaguement les lacets tressés pour que les pompoms restent bien visibles. Louise ne les a pas encore vraiment porté donc je ne peux pas dire si ça lui va bien ou pas, mais je recevrai sûrement bientôt une photo-preuve.

D’ici là, je vous laisse sur ces photos en vous souhaitant une bonne journée !

bonne année 2015 !

Et voilà, on a de nouveau changé d’année et 2014 est passée en flèche!

Je vous souhaite donc une bonne année 2015 pleine de créations et d’idées folles! Que tous vos voeux se réalisent !

Bonne annéééééééééééééééééééééééééééée !

pom..pom podom… pom pom!

the pompom – première.

Comme par hasard, alors que je tricotais mon super cadeau de Noël pour ma merveilleuse petite nièce âgée maintenant de 9 mois, Monsieur Météo s’est décidé à nous envoyé de la neige, une toooooonne de neige! ça tombe bien, car pour Noël, j’ai offert à Louise une écharpe et un bonnet en torsades avec un mega GIANT pompom.

Comme d’hab’, j’étais à la bourre pour finir, et l’écharpe et le bonnet, MAIS également comme d’hab’, j’ai quand même eu fini à temps! c’est toute l’histoire de ma vie donc avec le temps on apprend à maîtriser :)

écharpe: modèle phildar n°84
bonnet: création perso

Et voilà donc la merveille!

bonnet et écharpe sont en laine phildar partner 6, ma laine fétiche pour les projets de dernière minute :) le pompom vient aussi de chez phildar – il en proposent dans plusieurs couleurs et moi j’adore, je trouve que ça donne une petite touche yummi à n’importe quelle réalisation et en plus, ils passent à la machine, YUMMI vous dis-je!

Le modèle de l’écharpe vient du catalogue phildar n°84 (ce catalogue regorge d’ailleurs de modèles plus beaux les uns que les autres à décliner à l’infini) et était, somme toute, très simple à tricoter –  cela dit, j’ai quand même l’impression de ne pas avoir obtenu le même résultat que sur le modèle … mais tanpis, je me console en me disant que qui n’aura pas vu le modèle ne saura jamais que ça ne devait pas être comme ça! muahah!

L’écharpe est donc en jersey et est une série de torsades qui partent alternativement vers la droite et vers la gauche –  perso, je trouve que ça fait très classe et que ça rend super sur un bébé.

L’écharpe est faite en taille 18-24 mois, ce qui représente une longueur totale de 107 cm, fou,nan?! mais au moins, Louise mettra l’écharpe pendant longtemps. Par contre, une seule chose à déplorer: l’écharpe tricotée s’enroule sur elle même, devenant donc bien plus étroite que prévu initialement – je pense donc qu’il faut la repasser avec une pattemouille de temps en temps pour l’aplatir à nouveau.

 

Pour le bonnet, idem: 18-24 mois mais il lui allait déjà presque maintenant du haut de ses 9 mois! Ici,je n’ai pas repris totalement le motif de l’écharpe parce que j’avais peur que a fasse trop, mais pour rappeler le motif, j’ai gardé une torsade.  Le pattern assez simple mais il a fait ses preuves quand il s’agit de réaliser quelque chose de WOW en un temps BOUH, donc des côtes de 2/2 en bas, point jersey partout et devant une torsade en 3/3 encadrée de point mousse et le tour est joué!

Et bien je peux vous dire qu’au moment de déballer le cadeau, la maman a crié quelque chose du genre « waouuuu, c’est trop beau! » (j’étais bien fière) et que l’ensemble va drôlement bien à ma petite nièce, la rendant encore plus … merveilleuse :)

 

je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d’année :)

 

le cadeau de naissance de Louise: gâteau de couches

… ouais, mais élégamment présentées s’il vous plaît!  Elle ne rigole pas ma petite nièce: du haut de ses quelques semaines, elle veut déjà le meilleur. Et le meilleur, c’est Tataaaaaaaa qui a :)

Muche m’a initié; quand sa copine a eu son premier bébé; elle m’ a parlé du gâteau de couches que je ne connaissais pas. Elle m’a expliqué ce que c’était et à défaut d’avoir des copines enceintes j’ai patiemment gardé l’idée en tête.

Et Puis Louise est arrivée et pour devenir la meilleure Tata du monde, il allait falloir être créative et j’ai donc décidé de donner le ton avec un gâteau de couches.

Je me suis informée sur internet, j’ai regardé les gâteaux de couches des autres et puis je me suis lancée. Outre le choix des bonnes couches, il faut trouver des objets qui:

* passent sur le gâteau

* que ni la maman, ni le bébé n’ont déjà

* qui sont mimis

* qui passent niveau couleur, pour que le résultat final ne soit pas trop sauvage

J’arrête de vous faire languir, je vous montre les photos et j’explique après :)

 

Alors, qu’est-ce qu’il y avait de beau sur ce gâteau de couches?

un bel hippopotame rose et des éponges végétales pour le bain, un biberon, une lotion de lavage sans rincage, une peluche avec des grelots (un beau pinguoin en laine bio), un beau doudou, une plaquette « bébé à bord » pour dans la voiture, une brosse à cheveux, un chapeau de soleil, un euro symbolique, un spray d’eau minérale pour le visage et une barre chocolatée pour la maman. J’avais acheté des cotons pour la toilette mais ils ne passaient plus sur le gâteau. Et puis, il y avait aussi une petite carte qui disait « Tata a encore un cadeau mais tu l’auras plus tard ». Et puis les couches aussi évidemment, du 3 mois pour qu’elle ait le temps de lui mettre sans avoir à démonter le gâteau trop vite.

Pour la technique, c’est vraiment enfantin: pour mon gâteau, il faut environ 50 couches, 70 élastiques alimentaires, un support rond et stable (par exemple un rond en carton), un rouleau vide de papier essuie-tout, du papier transparent et du joli biais ou bolduque.  Eventuellement (mais pas obligatoire), du joli papier cadeau pour emballer le tout: moi j’ai fait ca, parce que c’est plus stable et plus beau, je trouvais les couches roulées pas très esthétiques finalement.

Ce qui dure le plus longtemps, c’est de trouver les objets à mettre sur le gâteau. Mais la construction du gâteau en soi va très vite: 1. rouler les couches individuellement devant la TV et les fixer avec des élastiques 2. choisir le diamètre du gâteau et découper un rond de carton de ce diamètre puis coller le rouleau d’essuie-tout au centre. 3. former des « groupes de couches » en les faisant tenir ensemble avec les élastiques puis les disposer tout autour du rouleau sur le carton-suppport. 4. utiliser cette technique pour recouvrir tout le carton et former les étages supérieurs (qui reposent sur les étages inférieurs comme un vrai gâteau à étage). 5. découper une bande de papier cadeau qui fasse le tour du gâteau et soit un peu plus haute que les couches, la fixer autour des couches et sous le carton-support: et voilà c’est l’assurance que les couches ne se feront pas la malle (le crash-test l’a d’ailleurs prouvé: j’ai transporté ce gâteau par le train de francfort à Lyon et rien n’a bougé!). 6. ensuite il suffit de disposer les objets en les faisant tenir entre les couches pour qu’ils y restent. Pour rendre le gâteau encore plus mignon, j’avais ajouté des petites dentelles de papier (qui étaient des dessous de tartes jetables detournés). Enfin, j’avais acheté de jolies lettres stickers et écrit « bonjour Louise ».

Ils ont trouvé le cadeau super beaux et apparemment,j’avais réussi à acheter des choses qu’ils n’avaient pas encore.

Et Louise, qu’est-ce qu’elle en a pensé?

je pense que ca lui a plût :)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c’était de nouveau l’anniversaire de Muche

En Janvier c’était l’anniversaire de Muche et donc je voulais lui offrir quelque chose de cool, spécial, et hand made évidemment.

Sauf que, comme à ma grande surprise son anniversaire est chaque année à la même date, j’étais à la bourre pour faire mon cadeau (hurm!)

Fort heureusement, le net regorge de bonnes idées et de blogueuses talentueuses qui postent des tas d’idées plus jolies les unes que les autres. Cette fois, mon inspiration -  que dis-je, ma Sauveuse, c’était Julypouce avec son tutoriel manchette noeud au tricot.(suivez ce lien pour le tuto)

Super facile à réaliser, rapide et vraiment cool!

         

Comme Julie, j’ai misé sur le mix nude-neon et même si mon noeud est très proéminent, je trouve que ca rend super bien!

Il ne faut pas beaucoup de laine, donc j’ai pris des chutes et des aiguilles du 6 pour que ca monte plus vite (souvenez-vous, j’étais à la bourre). et donc porté, ca donne ca:

        

j’adoooooooooore et dès que j’aurai terminé mes 1000000000 encours, je m’en ferai un aussi… ou peut-être avant d’avoir tout fini finalement! … que serait une vie sans encours?!

Bon, alors certes je n’avais pas beaucoup de temps, mais il fallait quand même bien emballer cette petite merveille. Là, j’ai cliqué sur le tuto découvert seulement après Noel (grrr), quand il ne restait plus aucun cadeau à emballer (re-grrr): carotte & Lychee propose un tutoriel pour réaliser de petit sacs en papier origami, la classe de la classe pour emballer les cadeaux et vraiment très facile à réaliser quand on a le tuto (je dis bien quand on a le tuto parce que c’est pas faute d’avoir essayer avant!).

Le mien , mon premier (soyez indulgents) donnait ca:

avec du beau papier argenté…oh yeah! La carte « open me » vient de chez IKEA et leur nouveau service décoration/emballage qui donnent vraiment envie de faire des cadeaux!

et bien je peux vous dire que ma petite Muche elle était drôlement contente, et elle a porté fièrement son nouveau bracelet toute la journée, ouaip!

bon dimanche les créatives!

les BO de Pâques

Et voilà, mes premières BO sur ce blog!

J’ai commencé par de l’ultra simple avec du matos tout droit venu de la Droguerie de Strasbourg:

           

Vous voyez, il ne faut pas grand chose. … et pas beaucoup de temps non plus: genre 2 minutes (trop cool), et déjà j’ai mes super BO de cow boy de Pâques, oh yeah!

En gros, on ouvre la jointure, on met la boucle et le pompon à l’intérieur, on referme, that’s it!

      

Là, je dirais que le rapport temps/résultat est excellent! j’adooooore !

Et ce que j’adore aussi ce sont les chocolats, d’ailleurs j’y fonce!

JOYEUSES PÂQUES  !!!!

gilet du printemps

Honte et damnation, j’avais promis de revenir rapidement … mais vous allez me pardonnez de suite, car … 1. j’ai quand même pas chômer, 2. je travaille sur un projet qui me prend chaque minute de libre. 3. j’ai des news :)

Lesquelles?

il s’agit de la photo numéro 2 sur mon poste du 31. Décembre 2013. on y voit une aiguille et quelques rangs de jaune … . le secret était total et le suspense probablement insupportable pour vous (huhu!) aloooors …

           

c’est quelque chose avec de jolis boutons écossais  achetés au salon marie-claire l’an dernier -  désolée, je ne me souviens plus du nom du stand :p

Il y a du point mousse … et du jersey …  et même des boutonnières …

                    

…. Ces quelques rangs se sont donc transformés en gilet du 3 mois (en 3,5mm), jaune poussin et bien confortable ma foi. Ma petite Nièce arrivée en même temps que le printemps confirme :)

Le modèle vient du Phildar 029 avec la Une « enfin une nouvelle méthode pour celles qui n’ont jamais osé tricoter ».huuuurm … en soi, rien de compliqué sauf que les explications pour les coutures n’étaient pas très explicatives et que je ne pense pas q’une grande débutante aurait sû s’y retrouver. Par ailleurs, on renvoit la lectrice sur phildar.fr pour trouver des vidéos explicatives mais les sujets qui seraient vraiment problématiques n’y figurent pas …on va pas en faire un fromage parce que malgré tout, le catalogue a de superbes modèles et qui se tricotent rapidement en plus!

Même si les coutures ont fait de la résistance et que j’ai eu vraiment du mal (huuuuum…),  je pense que le résultat vaut le coup!

vous avez déjà essayé ce modèle?

Frohes neues Jahr * happy new year * feliz año nuevo * С Новым Годом!

autrement dit :  bonne annééééééééééééée à tous !

Je vous souhaite pleins de belles choses pour 2014 et surtout encore plus d’idées, encore plus d’inspirations et encore plus de self-made!

meilleurs voeux!

 

der des der’

Review en images de la dernière semaine de 2013!

1. l’écureuil du marché de Noël de Munich qui est venu passé les fêtes avec nous! 2. mon nouvel en-cours, mais je vous dis pas ce que c’est :p. 3. mon nouveau four: en 2014, les maniques vont chauffer sérieusement! 4. la verrine à bouchons de vin – est-ce qu’on a bu tout ça pendant les fêtes de Noël?? .. je vous le dirai pas, nananère! 5. le nouveau Marie-Claire Idées Janvier-Février 2014 et le 100ème numéro que j’ai déjà pu acheter en 2013, muahah! 6. le sapin de Noël 2013, tout de rouge & blanc vêtu. 7. trois mandarines rescapées des 3 tonnes de mandarines que j’ai dû m’envoyer penbant cette fin d’année! 8. mon livre de cuisine pour faire des cadeaux gourmands à ceux qu’on aime: et oui, va falloir être très très gentil en 2014! 9. Holga après avoir enterré son Os de Noël (non, la couleur camel ne fait pas partie de son pelage au naturel!)

bon réveillon à tous!

doux comme un nuage

c’est l’expression parfaite pour décrire mon nouvel encours: le paletot à capuche PHILDAR en laine phil’douce blanche

tiré de  mon nouveau catalogue fétiche, ici:

Je le fais en taille 12 mois, il m’a donc fallu acheter 3 pelotes de phil’douce à 50 grammes en blanc.

Elle est incroyablement douce et agréable à travailler (et elle se tricote en 6, oh yeah!) et à porter n’en parlons pas! En plus, tout en point mousse donc c’est du rapido!

Par contre, attention aux bourdes: vu que la structure du fil est égal à 1 fil au milieu + pleins de petits fils doux autour –> tout se mélange et la structure des mailles n’est plus visible. Entre nous, c’est un avantage tout comme un inconvénient: certes, les fautes de point, les mailles manquées ne sont pas visibles MAIS d’un autre côté les mailles lâchées ne peuvent pas être retrouvées, et la couture des pièces selon ma méthode infaillible ne sera plus infaillible du coup! mais bon, je suis sûre que tout va bien aller.

Comme le modèle tricoté précédemment, c’est du 12 mois, il est très rapide à tricoter et je peux donc déjà vous montrer l’avancement du projet ;)

        

affaire à suivre …

OH – OH – OH!

Je vous souhaite à toutes un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année auprès de ceux que vous aimez. En espérant que les cadeaux home-made pullulent sous le sapin ;)

fin de l’hibernation « tricotale »

Il n’y a plus de moustiques, les feuilles des arbres tombent, il faut gratter les pare-brises le matin, pas de doute: l’hiver est là et avec lui, la saison du tricot. oh yeah!

Oui, c’est vrai, je me suis fait bien discrète ces derniers mois, mais c’est parce que j’étais très fainéante occupée. Mais c’est désormais du passé et j’ai assez de projets en tête pour passer tout l’hiver, pas sûre que l’hiver suffise,  oui, oui!

Mais avant tout, je voudrais partager la raison de mon EUPHORIE avec vous: un petit neveu/nièce est en route et ca veut dire:

  • que l’on va abuser de mes talents de tricoteuse, mais je vais adorer ce genre d’abus! 
  • garantie de l’emploi tricot –> cette petite personne va avoir besoin de pulls toute sa vie et quoi de mieux qu’un pull que c’est sa tata qui l’a fait?!
  • que je vais tricoter des tas de choses et cela à une vitesse impressionnante puisque tout est MINI. muahahaha

La preuve en image tout de suite: j’ai tricoté (je dis bien tricoté et non cousu, puisque coudre les pièces ensemble me prend autant de temps que les tricoter GRRR) un petit ensemble paletot + écharpe-capuche + chaussons en 12 mois en 1 semaine! donc vraiment très rapide et vu que la laine est toute douce, c’est très agréable (oui, oui, le fait qu’on tricote en 6 aide aussi …)

           

Par contre, j’ai passé mon aprem d’hier et avant-hier à assembler le paletot, puis créer les boutoniières et poser les boutons … bref, pas ma tasse de thé mais je suis obligée de passer par là donc…

                                      

Mon petit ensemble paletot, je l’avais trouvé dans les modèles gratuits de phildar en ligne et en me rendant chez Phildar, la vendeuse m’a montré le catalogue d’où venait le modèle et déjà, je repartais avec le catalogue entier pourquoi toujours devoir résister à la tentation, finalement ??

http://www.zeguigui.com/catalogues/Phildar_3.jpg

alors, non … son pouvoir de persuasion n’a pas eu cette emprise maléfique sur moi, c’était bel et bien ma décision. Car en voyant tous ces modèles débutants, tous à ma portée, tous plus mignons les uns que les autres (c’est probablement dû aux mannequins) je n’ai pas pu résister et un tout nouveau monde s’est ouvert à moi!

http://www.phildar.fr/library/landing_pages/2012_modele_presse/produits/2013s31/2013s31_paletot02.jpg

et voilà ma version à moi (sans bébé, évidemment, hein!)

    

L’écharpe-capuche est super facile à faire! , il n’y a qu’une couture pour faire la forme de bonnet et ça va super vite.  d’ailleurs j’en profite pour remercier la Dame de chez Phildar Epinal qui m’a montré une technique inratable pour les coutures -  ce qui rend le travail vraiment vraiment plus simple! merci!

Ensuite, les chaussons: pareil! super faciles à tricoter, les coutures c’est un peu moins facile mais tout à fait faisable. j’ai eu un peu de mal à coudre les boutons, car l’ouverture des chaussons est très petite et quand tout est cousu, c’est dur de se faire une place, mais là pareil: tout à fait faisable.

Pour finir, le paletot: quand on a la technique autant la garder, car elle se répète sur plusieurs modèles du catalogue! la tricoter c’est easy-teasy, par contre, les coutures ATTENTION! Phildar dit de coudre les manches en tube et ensuite de les coudre en tout dernier au paletot: j’ai essayé de faire ça et ai dû tout re-défaire car il est difficile de coudre les manches en ronds et ça se voit sur les coutures. Moi, je coudrais les manches côté par côté après avoir cousu les épaules et avant de coudre les côtés.

     

Pour les finissions, j’ai pris (comme vous voyez en haut) des boutons en bois en forme de tête de chat, achetés au salon marie-claires Idées en novembre (youhououou!), ça adoucit le gris foncé de l’ensemble.

Ma foi, j’ai donc bien envie de vous recommander vivement ce catalogue et ces beaux modèles d’une simplicité enfantine, et surtout à vous, les débutantes! je travaille déjà sur le prochain modèles, alors à) très vite !

le proverbe dit: ce qui est petit est mignon …

… et c’est bien le cas de mes petits poivrons: des mini-poivrons pour être exacte.

Samedi je feuilletais quelques livres de recettes à la librairie et je suis tombée par hasard sur cette recette de « mini poivrons au fromage frais » -  je ne savais pas que ca existait des mini poivrons mais je me suis promis de regarder au supermarché si je pouvais en trouver, et devinez quoi?? et bien OUI, j’en ai trouvé! trop mignoooon !

Par contre ce que je n’ai pas retrouvé, c’est la recette des mini-poivrons au ofrais donc pas d’autre chox que d’inventer.. après tout, les ingrédients sont déjà dans le titre!

   

Donc ce que j’ai fait, c’est que j’ai lavé et coupé en deux mes mini poivrons, puis je les ai mis dans une mini cocotte avec de l’huile, du sel, du poivre, du romarin et zouuu! dans le four pour 30 minutes.

Pendant ce temps, j’ai préparer le fromage blanc: c’est-à-dire que j’ai mélangé le fromage blanc avec de la noix de muscade (yummi) et du poivre, puis j’ai fais des demi boules (comme des boules de glaces) que j’ai disposé sur chaque assiette.

A la sortie du four, j’ai disposé les cocottes et leur couvercle sur les assiettes avec le fromage blanc et voilà !

 c’est une bonne entrée: léger, simple et rapide à préparer et vraiment bon: l’association chaud-froid est très agréable et les couleurs donnent faim ! je recommande !

bon appétit !

on est là! … et on a une invitée …

mais non, je ne suis pas partie … je sais que, là, comme ça, le dernier post date de juillet et on pourrait penser que je suis devenue flemmarde … mais NON; il y a une explication simple et logique: je n’ai que de gros projets en ce moment et il me faut le temps de les finir, mais promis: je posterai bientôt pour vous tenir au courant des projets et de l’avancement.

Par chance, des talentueuses, il y en a des tas et j’en connais certaines … et j’inaugure donc aujourd’hui une nouvelle rubrique: LES INVITES.  

L’idée de la rubrique « invités » est de donner à mes connaissances-talentueuses-sans-blog la chance de pouvoir voir leurs créations sur la toile et à vous, de pouvoir profiter de ces talents cachés ;)

 Allez, je ne vous fais pas trépigner plus longtemps: la première à avoir la chance est Sister avec sa déco de porte baroque:

… avec un pompom s’il vous plaît!

alors, moi j’adooooooooooore! le côté classique en noir et blanc, le côté baroque avec la dentelle et le côté funky avec le pompom – vraiment, je suis fan! Sister dit qu’il lui a fallu environ 1/2 heure, ce que je veux bien croire: je crois que ça va vite de chez vite ! le cadeau just-in-time idéal soit-dit-en-passant.

   

Je trouve que c’est vraiment un cadeau sympa, parce que c’est petit et discret et en plus tout le monde a des clés donc pas moyen de se tromper. En plus, on peut le réaliser dans un style très neutre pour que ça s’adapte à tous les types d’intérieurs!  Au moment où je vous parle écris, je suis en train de checker mentalement combien j’ai de clés dans mon appartement et je suis obligée de constater que je n’en ai presque pas, mais qu’à cela ne tienne, je le réaliserai pour les autres ;)

Alors, niveau réalisation, c’est ultra simple:

1. on découpe 2 coeurs dans un joli tissu – éventuellement 2 tissus différents pour avant et arrière. on découpe ensuite 1 morceau de dentelle aux couleurs assorties qui devra recouvrir environ 1/3 du petit coeur

2. on prépare une attache en découpant plusieurs fils de laine qu’on lie les uns aux autres en faisant une boucle: ils serviront à accrocher le coeur à la clé

3. on prépare the pompom: on découpe environ 30 fils de laines d’une longueur d’environ 20 centimètres, on fait un paquet, on les plie en deux et on noue un fil de laine à environ 3cm en dessous du pli pour créer la tête du pompom

4. on épingle le bout de dentelle sur l’endroit de la face avant du coeur. on pose les 2 coeurs envers contre envers et on place entre eux l’accroche (au dessus) et le pompom (en dessous)

 5. on couds le tout à la machine en laissant un petit espace d’environ 4-5 cm pour remplir le petit coeur de matière à bourrer. une fois rempli, on ferme le coeur par une couture à la main et voilà!

  

 voyez: easyyyyyyyyyyyy !

merci à l’invitée et à bientôt à tous !